Partagez | 
 

 Hangover : round 2. True shit. × Aeryn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Arrivée en ville : 13/06/2013
Dossiers : 24
Crédits : Shiya
Célébrité : Astrid Bergès-Frisbey

Métier/études : DJ


MessageSujet: Hangover : round 2. True shit. × Aeryn   Lun 17 Juin - 8:42

Ma tête me faisait un mal de chien. J'avais encore dû abuser la nuit passée. Et par la même occasion, j'écopais d'une gueule de bois monumentale. Comme toujours. Mais pire encore, je ne me souvenais de rien. C'était rare que j'en arrive à un tel stade. Mes souvenirs se mélangeaient et se confondaient. Le flou. En fait, c'était le blackout total après l'entrée dans un bar. Quel bar ? Aucune idée. D'ailleurs j'en avais strictement rien à carrer. Tout ce que j'avais besoin de savoir, c'était que j'en étais ressortie indemne. Indemne et pas dans ma voiture surtout. Le truc sur lequel je me trouvais allongée demeurait bien trop à l'aise pour être la banquette arrière de mon vieux tacot. Où j'avais encore atterri ? Foutue mémoire à deux balles, magne ton cul et fais tourner tes méninges.

J'ouvrais difficilement les yeux et plaçais ma main devant la source de lumière. Le soleil filtrait désagréablement à travers les fenêtres. « Fait chier ! » Lançais-je en grommelant. Peu à peu, mes mirettes s'habituèrent à la clarté. J'observais mieux les alentours. Des livres. Des livres partout. Je me mis en position assise. C'était la deuxième fois que je me trouvais dans cet endroit, je pouvais en mettre ma main à couper. Suffisait que je me remémore quand... Et qui aussi, ça serait cool. Soudain, une femme entra dans mon champ de vision. Je plissais des yeux, et finalement, je sus. On pouvait quasiment voir la petite ampoule s'allumer au dessus de ma tête. J'avoue, mon air dubitatif et le temps de réflexion avaient été longs et douteux. Mais soit. Mieux valait tard que jamais !

Aeryn. On s'était rencontrées dans une boîte. Elle était de très bonne compagnie (sans sous-entendus particuliers). Une fille vraiment sympathique. La preuve, elle m'avait même ramenée dans sa bibliothèque pour la deuxième fois. La première, c'était parce qu'elle ne savait pas où j'habitais. La seconde, donc celle-ci, ça devait surtout être parce que justement, elle savait où j'habitais : dans une voiture. D'ailleurs, je me demandais si elle vivait ici, sur son lieu de travail.

« Bonjour ! » M'essayais-je. Ma voix était encore un peu enrouée. « Désolée d'avoir encore squatté ton canapé. » Dis-je légèrement gênée mais de façon tout à fait naturelle. Un sourire ornait mon visage et ma main grattait l'arrière de mon crâne comme pour accentuer ce côté embarrassé. « J'espère que je n'ai pas été trop pénible à ramener hier... » Ouais parce que quand j'étais saoule, j'avais tendance à faire un peu n'importe quoi. J'espérais simplement n'avoir frappé personne... ou sorti trop de conneries. De toutes façons, ce qui était fait, était fait. Je n'avais plus qu'à m'excuser platement si besoin il y avait. Et à me faire pardonner comme je pouvais. Mais si ça se trouvait, j'avais été un vrai petit ange ! Wesh. C'est beau de rêver, Maeve.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée en ville : 07/06/2013
Dossiers : 87
Crédits : Lylou
Célébrité : Roxane Mesquida

Métier/études : Bibliothécaire, et parfois voleuse.


MessageSujet: Re: Hangover : round 2. True shit. × Aeryn   Jeu 27 Juin - 18:39

J'ouvris les yeux dans ma bibliothèque. Il faisait déjà jour et pourtant, je ne m'éveillai que maintenant, à la surface en plus. Cherchant à me souvenir, je découvris que j'avais mal à la tête mais ma mémoire était toujours présente. La veille, je m'étais rendue à une soirée en ville où j'avais rencontré par le plus grand des hasards Maeve et nous avons bus quelques verres ensembles. Sauf que lorsque moi je me suis arrêtée après quatre verres parce que je n'étais pas certaine sinon de pouvoir rentrer chez, elle continuais encore et encore de boire au point que très tôt ce matin, vers la fin de la fête, elle était incapable de se déplacer alors je l'ai ramené chez elle, c'est à dire à la voiture près du bâtiment où nous buvions et avec , je nous ais amené dans ma bibliothèque. Je l'aurais bien emmené dans mon appartement mais sous l'eau, je ne suis pas certaine qu'elle y aurait survécu. Surtout qu'elle ignore que contrairement à elle, je ne suis pas une simple humaine. Je dirais même que je ne suis tout simplement pas humaine. les sirènes sont bien mieux que les humains, je suis tellement plus libre qu'eux.
Je me levais de la chaise ou j'avais dormis le reste de la nuit et une bonne partie de la journée, passais derrière le bureau où elle était placée et m'avançais vers mon amie qui venait elle aussi de se réveiller en silence :

« Fait chier ! »

Elle ne m'avait pas vue et je restais quelques temps derrière une étagère emplie de livres. Elle était amusante à chercher des yeux où elle était. Je ne pus m'empêcher d'échapper un léger ricanement.
Finalement, je m'avançais et elle me remarqua :

« Bonjour ! »

« Bonjour ! »

« Désolée d'avoir encore squatté ton canapé. »

« Oh ! Ne t'excuse pas ! C'est toujours de recevoir quelqu'un, même si c'est une visite improvisée. »

« J'espère que je n'ai pas été trop pénible à ramener hier... »

« Non ça va, tu as frappée un homme en sortant de la fête, j'ai réussi à nous faire déguerpir avant qu'il ne se rendent compte que tu ne l'ais frappé, puis tu as faillis nous faire avoir un accident mais à par ça, tu n'as rien fait de grave. J'ai pris ta voiture pour venir ici, elle est garée devant l'entrée et j'ai remis tes clés dans ta poche. »

J'étais à présent devant elle. Elle était tellement normale. Pour une fois que dans cette ville je ne rencontrais pas un demi-dieu, un ange, un démon ou je ne sais quoi d'autre mais un humain normal. Enfin, normal... Elle boit quand même beaucoup pour une humaine, je ferais mieux de me méfier mais je ne pense pas craindre quoi que se soit avec une alcoolic.

« Bref ! Au final, je crois que tu ferais quand même bien de boire légérement moins la prochaine fois pour éviter le tapage pas possible que tu sèmes derrière toi. » ajoutais-je en rigolant.

Je n'avais plus mal à la tête. Enfin presque plus, disons plutôt que je n'y faisait plus attention. J'avais peut-être bu un peu plus que quatre verres mais bon, tant que je suis restée sobre, tout va pour le mieux.

_________________
I'm crazy, I'm dangerous, but you don't know before I make a crisis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Hangover : round 2. True shit. × Aeryn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Former Crack Cocaine User to the Second Round of Haiti’s Fraudulent Election
» True Blood
» 06. [Freeman's] Cure for Hangover...
» Let your love come true
» True blood.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Downtown. :: La bibliothèque-