Partagez | 
 

 A bad romance. [Raphaël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Arrivée en ville : 06/06/2013
Dossiers : 122
Crédits : Jey et tumblr.
Célébrité : Colton Haynes.

Localisation : A Los Angeles.


MessageSujet: A bad romance. [Raphaël]   Lun 10 Juin - 21:55



A bad romance.


Pour une fois dans cette ville beaucoup trop ensoleillée à mon goût, il pleuvait. Et le mieux dans tout ça ? C'est que je n'étais pas à l'origine de cette orage ce qui changeait beaucoup. En temps normal, il n'arrivait pas un jour sans que je n'utilise mon pouvoir pour créer une tempête histoire d'avoir un peu moins chaud. C'est bien beau le soleil, tout ça mais à la longue, ça lasse beaucoup et je préfère largement la pluie. Je préfère toujours choper un rhume plutôt qu'un coup de soleil, le rouge, ça me va pas tellement au teint. C'était un temps à ne rien faire, ce qui tombait plutôt bien puisque c'est ce que je faisais de mieux sur cette Terre, ne rien faire. En plus bien sûr d'emmerder mon monde, oui j'étais également très doué à ce jeu là si bien que j'emmerdais toutes les personnes proches de moi. C'était ma manière à moi de le montrer mon 'amour'. Eurk ce mot m'écorchera toujours la bouche.

J'étais allongé sur mon canapé devant la télé, un sandwich au poulet dans les mains prêt à passer une journée à ne rien faire, pour changer. Je ne travaillais pas, jamais. L'argent que j'avais je l'avais volé et c'est grâce à ça que je pouvais vivre. Je pourrais toujours me trouver un travail aisément, mannequin, gogo-danseur. Les métiers qui demandaient mon physique étaient nombreux. Mais comme vous le savez, je suis quelqu'un de très flemmard donc travailler, ce n'est vraiment pas pour moi. La pluie cessa puis un rayon de soleil traversa la fenêtre de mon salon, oh non ne manquait vraiment plus que ça. Le soleil était revenu, il n'aura vraiment pas plu très longtemps. Fait chier. Je jetais mon sandwich au poulet sur ma table basse, pris mon blouson en cuir et me voilà partis de chez moi. Ces éclaircis m'avait coupé toute envie de regarder la télé tranquillement chez moi. J'en profitais donc pour aller me balader, un cigarette à la bouche dans les rues du centre ville. Je m'arrêtais au parc durant ma balade pour m'asseoir sur un banc encore très humide pour regarder les enfants qui faisaient de la balançoire, se faisant photographier par leurs parents ayant tous un grand sourire aux lèvres.

Je détestais les enfants, c'était exactement comme les chiens, c'est tout mignon quand c'est bébé et puis, dès que ça commence à grand dire ça perd tout son charme. Ses mômes là devaient avoir une dizaine d'années tout au plus. D'un geste de main je fis se lever le vent pour faire accélérer un peu la balançoire. Je souriais, dans cette histoire, c'est moi qui était devenu l'enfant. Ces derniers se cramponnèrent à la balançoire en criant tandis que cette dernière allait de plus en plus vite sous l'effet du vent. Leurs parents étaient paniqués. C'est alors que l'un des enfants lâcha prise et fit quelques mètres de vol plané, pleurant lorsqu'il toucha le sol. J'explosai alors de rire sous le regard menaçant du père de famille à qui je me contentai de levé le majeur de ma main droite en souriant.




_________________
⊹ Crawling in my skin, these wounds they will not heal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée en ville : 10/06/2013
Dossiers : 8
Célébrité : Sexy Ian Somerhalder



MessageSujet: Re: A bad romance. [Raphaël]   Lun 10 Juin - 22:34



A bad romance.


Le parc...endroit paisible ou je peux tranquillement me détendre, prendre un moment de solitude, m'amuser à terroriser les oiseaux. Bon, pas fameux comme occupation, mais c'est déjà sa. J'étais actuellement en congé, heureusement, car mon métier n'était pas des plus joyeux pour l'instant. Je devais courir après les vilains brigands. Devais-je me courir après dans ce cas? Ben oui, je ne suis pas spécialement gentil, loin de là. Mais bon, qu'importe, je me vois mal courir après mon ombre. Assis sur un banc, j'observais les personnes passées avec un regard sombre, absent. Parfois, je m'amusais à leur lancer quelques bouts de pain que je réservais aux piaff. Oui, j'ai quelques fois des occupations de grand-père. En-même temps, je lançais le pain pour le faire voler plus loin quand les oiseaux s'en approchaient grâce à quelques bourrasques de vent. Depuis combien de temps étais-je là? Une petite heure je dirais, pas plus, mais déjà j'en avais réellement marre. Je décide alors de me lever pour commencer à marcher, c'est alors que je vis un goss faire un vol plané de sa balançoire. Bon, j'étais pas fort enfant, mais je ne les détestais pas non plus, j'en avais été un moi aussi...pas le plus gentil d'ailleurs. Alors que je m'arrêtais, amusé par la scène, j'entendis des éclats de rire que je connaissais bien. Nathanaël, bien sûr, j'aurais dû m'en douter que cette chute n'était pas accidentelle.

Approchant du jeune homme, je vis son geste, ce qui me fis sourire de plus belle. Bon, vu mon métier, j'aurais peut-être dû le réprimander, mais je n'étais pas en service. Arrivant aux cotés du jeune homme, je me laissais aller sur le banc en soupirant. «T'es vraiment trop con quand tu t'y mets...t'aurais pu le lancer plus loin. Comme quoi, tu te ramollis.» J'avais dis cela avec ironie et même lassitude, j'étais comme ça. Tournant les yeux vers Nathanaël, je pus une fois de plus admirer son visage parfais, son regard envoûtant, son...Chut! Non, je ne me laisserais pas avoir par le fils de Zeus, aussi beau soit-il, je ne tomberais pas à ses pieds. Passant une main dans mes cheveux, je détournais le regard pour observer le père du garçon qui semblait tenter de venir donner une bonne correction à Nathanaël. Souriant mesquinement, il comprit rapidement que nous n'étions pas deux gentils garçons et abandonna l'idée. Grand bien lui fasse. Croisant les bras sur mon torse, je plongeais mon regard dans l'horizon avec une désinvolture qui m'allais spécialement bien. « Tu sais que je pourrais t'arrêter, toi et ta belle gueule pour violence divine envers enfants...» Je souris avec amusement. Bien sûr, je n'allais pas l'arrêter pour un motif pareil. Allez expliquer à mes supérieurs que Nathanaël était le fils de Zeus et moi le fils de Poséidon, que nous possédions des pouvoirs divins et tout le tralala. Impossible.

Me tournant légèrement vers lui, je le pointais alors du doigt avec un air presque sérieux. «Tu as de la chance que je sois clément et miséricorde...» Le vent caressa doucement mon visage, alors que j'observais celui du jeune homme. A chaque fois que mes yeux se posaient sur lui, j'avais un sentiment incontrôlable, un sentiment pénible à accepter...Alors que je trouvais que le temps était trop sec, je levais les yeux vers le ciel. Étant le fils du dieu de l'océan, il était normal que j'aime énormément l'eau. C'est alors que la pluie se mit à tomber sur mon visage. Les enfants qui jouaient dans le parc se mirent à courir pour se mettre à l’abri, mais moi, je me contentais d'apprécier cette douce sensation. « Voilà qui est dix fois mieux...Concours de tee-shirt mouillés!» L'eau glissait le long de mon visage, c'était tellement rafraîchissant, tellement agréable.




_________________
    Tu sais quoi? Je....
    NON NON JE N AVOUERAIS PAS AIMER UN CRETIN COMME TOI!
    code episkey.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée en ville : 06/06/2013
Dossiers : 122
Crédits : Jey et tumblr.
Célébrité : Colton Haynes.

Localisation : A Los Angeles.


MessageSujet: Re: A bad romance. [Raphaël]   Lun 10 Juin - 23:07



A bad romance.


Alors que je rigolais comme un abruti, tellement fier de la connerie que je venais de faire, Raphaël vint s'asseoir à côté de moi, me traitant de con tout en me disant que j'aurai pu lancer le gamin plus loin. Certes, j'aurai pu, mais mon but était de lui faire mal, pas de le tuer, mais soit, si c'est ce qu'il voulait ça pouvait toujours s'arranger. Je tendis mon bras dans la direction de l'enfant et un jet électrique en jaillit, le plaquant d'avantage au sol ? Ce n'était pas assez pour le tuer mais il allait rester au sol un moment. « J'en avais pas encore finis avec lui. » Lui dis-je avec un sourire sadique affiché sur le visage. Lorsqu'il me regarda, je ne pu m'empêcher de tourner le regard. Le regarder provoquer une sensation des plus étrange en moi et semblait me faire ressentir quelque chose que je me refusais de ressentir.

Le père du petit s'approcha ensuite de nous, qu'est-ce qu'il allait faire ? A la moindre tentative d'attaque il ne reverrait plus jamais son fils. Cependant, il fit demi tour avant d'arriver jusqu'à nous, sage décision sur ce coup là. Il allait pouvoir continuer à vivre. Enfin, dans cette ville ça reste assez difficile avec toutes ses créatures, mais il ne mourrait pas de ma main. M'arrêter ? Belle gueule ? Heureusement que je savais me contrôler sinon, j'aurais très certainement rougis. Je le regardais en souriant tout en lui tapotant l'épaule avant de lui tendre mes poignets. « Je t'en prie, passe moi les menottes, j'adorerai ça. Tu pourras voir comment je m'échappe d'une cellule. » Bon je disais ça, mais la dernière fois que je m'étais retrouvé dans une prison, j'y étais resté cent ans car mes pouvoirs ne marchaient pas. Aucun de nos pouvoirs ne marchaient d'ailleurs, cette île avait été conçue spécialement pour les demi-dieux, mais je me demandais si elle fonctionnait également sur les véritable Dieux, ça pourrait être bien que les demi-dieux règnent sur l'Olympe pendant que nos parents seraient emprisonnés.

Je lâchai un rire, bah voyons ! « C'est toi qui aurais de la chance si tu réussissais à m'arrêter ! » Peut-être que je me la jouais un peu, mais peut-être pas. J'avais de nombreuses techniques pour fuir un ennemi, enfin, la plupart du temps je n'en utilisais qu'une seule mais qui marchait à chaque fois. Un bon coup de brouillard, courir, et le tour était joué ! Ca m'avait sauvé la vie de nombreuses fois. Il fit alors tomber la pluie de nouveau, j'étais content, moi qui n'aimait pas vraiment le soleil et surtout, la chaleur, ça ne pouvait me faire que du bien. Je fixais son t-shirt qui commençait à devenir transparent et à dessiner ses muscles avant de me mordre la lèvre. « Cherche pas, tu as perdu d'avance face à moi. » Lui lançai-je en rigolant. C'était bien évidement, totalement faux. Quoique, peut-être pas finalement. J'enlevais ma veste histoire de me retrouver dans le même état que lui, laissant mes muscles se dessiner également à travers mon t-shirt blanc. « Mets-toi en caleçon, on pourra se faire un autre genre de concours. » J'agrémentai ma phrase d'un clin d’œil avant de couvrir un peu plus le ciel pour faire tomber quelques éclairs par ci par là. Il était le fils de Poséidon, il aimait l'eau, j'étais celui de Zeus et pour moi, rien ne valait un peu de foudre.




_________________
⊹ Crawling in my skin, these wounds they will not heal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: A bad romance. [Raphaël]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A bad romance. [Raphaël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Raphaël veut voir à tout prix Elodie [Pv ELLE]
» Raphaël & Elodie . ( Raph ' . )
» Présentation de Raphaëlle Ein, l'innocente vilaine fille...
» 1/4 de finale [Raphaël VS. Xam]
» Décès du papa de Raphaël Tilliard

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Downtown. :: Le parc-