Partagez | 
 

 We are the same, so i hope you let me make what i want [ Johanna ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Arrivée en ville : 11/06/2013
Dossiers : 39
Crédits : Avatar de moi et signa.... Google est mon ami
Célébrité : Enrique Iglesias

Localisation : Où tu veux, mais fait très attention, car il se pourrait que tu souffres
Métier/études : Tueur à gage, enfin, juste les gens gentil


MessageSujet: We are the same, so i hope you let me make what i want [ Johanna ]   Sam 15 Juin - 18:07

Le soir  venait de tomber, et je ne savais que faire de ma nuit. Allez aux putes étaient exclus, les jeunes filles ne me suffisaient plus. J'avais envie de plus, mais j'avais surtout envie de me mettre en chasse et de retrouver la garce qui m'avait tué au sommet de mon pouvoirs. L'Italie me manquait, les États Unis n'avaient rien d'aussi bien que le pays qui m'avait vu grandir en son sein. Allez, bien décidé à renouer avec mes origines, j'avais pris le premier avion qui passait et m'étais retrouvé dans la ville qui m'appartenait. Rome m'ouvrait ses bras. Elle avait bien changée depuis le temps que je n'y étais pas aller. Oui, on peut dire qu'elle m'avait manqué. Mais maintenant, je n'en bougeais plus. Je réservais une suite dans un hôtel de luxe et pris la direction du restaurant. Je laissais mes lunettes de soleil dans ma chambre, suite 345, et c'est les prunnelles entièrement noires que je rejoins le restaurant. Cuisine gastronomique italienne pourquoi pas. La cuisine aussi avait bien changée, mais elle restait bonne. Enfin... Des pastas quoi. Je me reglalais, seul à une table, attirant tout les regards, tant par mes prunnelles qui par le charisme animal qui s'échappait du moindre de mes pores. Les humains étaient drôlement attirées par le mal, et bien que nous ne leur voulions rien de bon, ils savaient nous tenir en haleine. Où, dans le cas contraire, ils cherchaient à nous tuer de nouveau. Quelque chose de bien stupide à mon avis. Ils n'avaient toujours pas comprit que nous ne pouvions mourir, que seul les anges ou les autres démons pouvaient rêver nous assassiner, et qu'il était plus que dangereux de ce mettre un démon à dos. Surtout moi. Car j'étais rancunier. Un de mes nombreux défauts, mais j'étais un représentant du mal, et j'étais fier d'être l'un des plus vieux. Alors que personne ne cherche à me tuer. Car j'étais bien plus puissant qu'un nouveau né. 

Les filles n'osaient s'approcher, et tant mieux pour elles, car je n'étais vraiment pas d'humeur à supporter leur stupidité. Seules les démones pouvaient se venter de posséder une cervelle. Les autres... Une bande de pintade incapable de résister à la moindre dose excessive d'hormones. Alors que les membres de ma race... Oui, elles seules étaient fréquentables. Mais même demone, elles restaient des femmes. Et en bon romain, pour moi, les hommes uniquement pouvaient obtenir son coeur. Les femmes, c'était sexuellement bien, mais mentalement... Bof... Je remontais dans ma chambre, sans vouloir me faire la moindre personne. Je n'avais pas envie pour ce soir. Si l'une d'elle toquait à ma porte, pourquoi pas. Mais autrement, je voulais rester tranquille. Je deviens un démon paresseux avec l'âge alors. Dommage. Une belle gueule moins facilement atteignable. Oh, que les filles ne se plaignent pas, j'étais de retour dans ma ville après une longue absence. Je les sauterai demain.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée en ville : 09/06/2013
Dossiers : 51
Crédits : Me & Tumblr
Célébrité : Janel Parrish

Localisation : Juste derrière toi, honey !
Métier/études : Gogo danseuse


MessageSujet: Re: We are the same, so i hope you let me make what i want [ Johanna ]   Sam 15 Juin - 20:04

La nuit précédente avait été mouvementé. Un jeune et beau humain avait trouve du réconfort dans mes bras. Je ne l avais pas tue..pourquoi ? Il faut jouer de ses proies avant de les achever après tout. La domination que j avais eu toute la nuit m avait conquise. Pourtant, à ce jour, il ne voulait plus me lâcher. Comique ! Il voulait encore de ma compagnie. Il avait du fric après tout, autant en profiter ! Il devait partir pour l Italie, pas pour me déplaire. Les beaux italiens, macho..hum..je suis sur de pouvoir les dominer aisément ! Ahah ! A mes pieds, ils seront plus mignons encore. Beau défi a relever ! 

Ma proie humaine prit des billets en première classe et je quittais L.A à ses cotes. Beurk, rien que dire ça, ça sonne le romantisme. Des lunettes de soleil sur les yeux, je m endormais dans l avion. Ses terribles conversations m ennuyaient, pas envie de l écouter. Quoi, non mais il comprenait pas que je profitais de lui ? Pauvre con, tu croyais qu une fille comme moi s intéresserait à toi ? 

Le vol fini, nous descendions et prenions un hôtel pour la nuit qui n allait pas tarder à venir. Mon moment préféré dans les journées. Il voulait m emmener dîner. Mon dieu ! J acceptais quand même. J allais peut être me trouver une nouvelle proie, l italien dont j aurai besoin. 

Nous nous installions et je l écoutais d une oreille distraite mattant tout ce qu il se trouvait autour. J avais garde mes lunettes sur le nez. Je voulais sentir l attraction que je faisais pour tout ceux qui avait le regard sur moi et je ne parlais pas des questions pour les lunettes.

Un beau brun me fit tout de suite détourné le regard. Il était magnifique et lorsque je pus apercevoir ses yeux. Je restais stupéfaite, nous avions les mêmes yeux donc de la même race. J aime cette idée. Toutes les filles le fixaient tandis qu il montait sûrement dans sa chambre. Merde ! Pourquoi j avais ce crétin face à moi ! Rrrr ! 
Je regardai la personne face à moi, lui pris sa main sur la table, le sentant déjà faible par ma présence et lui dis : 

- Hum...tu devrais rentrer. Tu fatigues !

Il me contredisait et je me levai pour m asseoir sur ses genoux en lui caressant la joue. Je redisais les mêmes paroles et il finit par se rabaisser et partit en payant. Parfait, champ libre.

Je partis à la recherche du beau démon. Je cherchais sa chambre. Laquelle pouvait il posséder ? Pas bien compliqué, à cette heure rare sont ceux qui étaient couchés. Je tournais la poignée d une des seules qui étaient ouvertes. Je sentais que c était la bonne et je ne m étais pas trompée.En un coup de vent, je regardais l' homme retirant mes lunettes. Je détournais la tête et éteignais l interrupteur. Je marchais vers le lit en murmurant :

- Pas d inquiétude à avoir. La lumière n est pas utile. Le noir est plus amusant.

Mes hauts talons claquaient sur le sol laissant entendre la cadence à laquelle je marchais. Je montais sur le lit et m asseyais sur ses cuisses virant mes chaussures. Je posais une main sur son torse le caressant délicatement. Je n avais dévoile rien de mon identité mais il me fallait la sienne. Je voulais un nom sur ce visage dangereusement angélique. Je m approchais de son visage et lui murmurais:

- Quel est ton nom, beau brun ?

Un sourire de satisfaction invisible se dessinait sur mes lèvres, invisible face au noir.

_________________
Are you scared ? I guess that yes and i like it ! 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée en ville : 11/06/2013
Dossiers : 39
Crédits : Avatar de moi et signa.... Google est mon ami
Célébrité : Enrique Iglesias

Localisation : Où tu veux, mais fait très attention, car il se pourrait que tu souffres
Métier/études : Tueur à gage, enfin, juste les gens gentil


MessageSujet: Re: We are the same, so i hope you let me make what i want [ Johanna ]   Sam 15 Juin - 20:09

Arrivé dans ma chambre, je quittais ma chemise blanche, laissant mon torse de statut se dévoiler. Quand j'étais encore humain, j'étais le maître d'une des sept collines. Et qui dit maitre d'un gang romain dit ancien militaire. Je l'avais été, j'avais servi la 13ème au rang de Centurion, je n'étais pas n'importe qui. Je percevais encore le bruit des batailles, des os qui craquent et des gorges qu'on tranche. Je me couchais sur le lit moelleux et commencai à quitter mon pantalon lorsque j'entendis la poignée de la porte se baisser. Les sens aux aguets, je ne bougeai pas, mais mes muscles étaient bandés, près à l'attaque. J'entendis des talons claquer sur le sol de la suite, et prendre la direction de ma chambre. J'aimais la nuit et le noir, mais je n'aimais pas ne pas savoir qui était présent.

- Pas d'inquiétude à avoir. La lumière n' est pas utile. Le noir est plus amusant.

Je pense comme toi... Ma belle. Ainsi donc, une fille est ici. Dans ma chambre. Un sourire étira mes lèvres. Elle allait prendre cher, j'avais des envies très particulière ce soir. Je voulais entendre crier, et me repettre de douleur. Elle grimpa sur le lit, s'asseyant sur mes cuisses tout en caressant mon torse impeccable. Sa main était brûlante, et je devinais très vite ce qu'elle était. Aucune humaine ne serait assez folle pour éteindre la lumière en présence d'un démon. Elle était une démone ou... Alors elle était la fille d'Arès. Et dans ce cas, j'allais passer une soirée des plus brûlantes car j'avais presque toujours fantasmé sur cette jeune femme. Au moins depuis qu'elle était née. Avant, sa aurait été plutôt dur.

- Quel est ton nom, beau brun ?

Je lui fis un immense sourire avant de la retourner rapidement sur le dos et d'écarter ses jambes. Mon dos était cambré, et je mordillai sauvagement son oreille droite. Ma main glissa le long de sa cuisse et la caressa lentement. Je chuchotai alors à son oreille, d'une voie sensuelle et rauque, avec un accent latin à couper au couteau :

-Dis moi ton nom avant beauté.

Je souris une nouvelle fois puis la laissai là avant de rallumer la lumière. Je me retournais alors vers la fille couchée sur mon lit et mon souffle se coupa dans ma gorge. Elle était magnifique, une longue chevelure brune et des yeux entièrement noirs. Des yeux de démon. Elle était donc l'une des nôtres. Une de mes alliés. Je lui fis un grand sourire et me rapprochais d'elle :

-Alors ma belle. Démone c'est ça. Tu venais faire quoi dans ma chambre honey ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée en ville : 09/06/2013
Dossiers : 51
Crédits : Me & Tumblr
Célébrité : Janel Parrish

Localisation : Juste derrière toi, honey !
Métier/études : Gogo danseuse


MessageSujet: Re: We are the same, so i hope you let me make what i want [ Johanna ]   Sam 15 Juin - 20:22

Dans la lueur du noir, je ne pouvais aucunement voir ses réactions. Ca avait des avantages mais aussi des défauts. Je sentis qu il me prit et me fit basculer en m écartant les cuisses. Sauvage à ce que je vois, dominateur. Exactement comme moi habituellement. On appartient vraiment à la même race mon cher. Il me mordillait l oreille et me caressa la cuisse. Je me mordis la lèvre et remuai la tête contre la sienne. Ça change des humains, y a du level ! 

Il me demandait qu'elle était mon nom. J'allais me mettre à répondre lorsque je sentis le lit plus léger et sa présence plus éloigné. Je n aimais pas trop ça. La lumière se ralluma. Comme il voulait, il avait besoin de savoir qui est en face d après ce que je vois. J attendis qu'il revienne pour répondre à sa question. Je fis un sourire séduisant en répondant :

- Mon nom est Johanna et le tien ?

Question intéressante qu il me posait. J étais venue pour m amuser, je voulais divertir ma soirée. Je me redressais m appuyant sur mes coudes pour retrouver mon visage a sa hauteur. Je levais les sourcils, amusée :

- J'en avais marre des guignols habituels. Je cherchais quelqu'un au niveau de mes compétences et je pense avoir trouvé ce que je cherche...

Je souris en coin l observant droit dans les yeux. De yeux noirs à yeux noirs. Il fallait être honnête, les humains étaient trop faibles. Ils nous divertissaient qu'à moitié. Ça en devenait usant et lassant de pas s'amuser à fond. Seules les êtres supérieures étaient efficaces enfin dépendaient lesquels.

Cependant, il fallait reconnaître que je ne m étais pas trompe sur la marchandise, beau brun, magnifique corps que je me permettais de regarder. De toute manière, ça ne pouvait que flatter son ego puis j ai l autorisation. Ce n était pas comme si j étais une pauvre idiote à l âme innocente qui se pointerait  ici et ne pourrait pas ressortir vivante. Avec ce que j'avais en face, ça m étonnerait qui face la charité en laissant des pauvres cruches sortir.

Après avoir laissée mes yeux se promener sur tout son corps supposant qu'il est fait de même, je retournais à son visage m'attardant sur chacun de ses traits qui étaient loin de montrer une gentillesse. Tout ce que j'aime. Diabolique en puissance. J approchais mon visage du sien frôlant ses lèvres avec un beau sourire. Chaudes, tellement agréable.

_________________
Are you scared ? I guess that yes and i like it ! 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée en ville : 11/06/2013
Dossiers : 39
Crédits : Avatar de moi et signa.... Google est mon ami
Célébrité : Enrique Iglesias

Localisation : Où tu veux, mais fait très attention, car il se pourrait que tu souffres
Métier/études : Tueur à gage, enfin, juste les gens gentil


MessageSujet: Re: We are the same, so i hope you let me make what i want [ Johanna ]   Sam 15 Juin - 20:25

- Mon nom est Johanna et le tien ?

Je lui souris, m'attardant sur ses yeux entièrement noirs, prouvant la puissance de notre race. Je me demande la couleur de ceux des anges. En tout cas, tout n'avait pas trop changer puisque  j'avais initialement les yeux tellement noir que l'on ne voyait pas l'iris. J'avais juste un peu de blanc comme les humains normaux. Mais ce temps était revolu en jen étais bien heureux. Car même si ma vie humaine était regrettable puisque j'aimais tellement etre un romain, mais la puissance que j'avais obtenu en devenant un démon n'avait pas de prix. Enfin... Être maître d'une des sept collines était magnifique. Oui, quitte à paraître stupide, être humain me manquait. J'allais devenir César si cette petite putain m'avait laisser vivre. 

-Alec.

Je lui souris, et malgré mon mot simple, je restais charmeur. 

- J en avais marre des guignols habituels. Je cherchais quelqu'un au niveau de mes compétences et je pense avoir trouvé ce que je cherche...

J'éclatai de rire. Elle n'avait pas tord. Les démons étaient bien moins ennuyeux que les  humains. Mais il n'y avait pas que nous comme race. Les vampires n'étaient pas mal non plus. Et puis, après, il y avait les enfants des Douze. J'avais cru rêver lorsqu'ils étaient apparu. Ils étaient beau, ils étaient puissant, plus puissant que nous et j'avais aimer les rencontrer. Mais l'heure n'était pas à leur petite présence. Mais à profiter de la belle gosse qui se trouvait devant moi. 

Ses lèvres touchèrent les miennes et je passais ma main sous sa jupe. Elle ne portait rien dessous, et j'en etais fort aises. Mes mains commencèrent leur exploration et je l'embrassai passionnément. Gentil avant de passer à quelque chose de plus corsé. J'avais des envies pour le moins étranges ce soir

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée en ville : 09/06/2013
Dossiers : 51
Crédits : Me & Tumblr
Célébrité : Janel Parrish

Localisation : Juste derrière toi, honey !
Métier/études : Gogo danseuse


MessageSujet: Re: We are the same, so i hope you let me make what i want [ Johanna ]   Sam 15 Juin - 20:30

Alec était donc son nom, plutôt honorable pour la race. Ca sonnait bien et ça donnait un air pas rassurant. J aimais bien et je t'aimais bien cher Alec. Je savais déjà que nous deux on s'entendrait à merveille.

Le contact de mes lèvres avait eu un effet positif. Je me laissais retomber sur le lit. Ses mains directement dirigées sous ma jupe,rapide lui. Certes, je ne portais pas de sous-vêtements, souvent trop long à enlever. Il poussait ses mains bien plus loin que j imaginais. Enfin, je pensais pas qu'il était si radical mais pas pour me déplaire. Il vint m embrasser et je prolongeais, pouvant me détacher de ses lèvres si rapidement. Je fis glisser les bretelles de mon débardeur sur mes bras, les dégageant de celles ci par la suite. Je prenais son visage d une main pour le maintenir près de moi et de l'autre, je fis descendre mon débardeur sur mes hanches, laissant mon torse nu. 

Je lâchais ses lèvres pour planter les miennes dans son cou. Tellement agréable de profiter de son corps ainsi. Je passais ma langue tout le long de son cou, amusée par cette action. Son odeur était attractive, elle m attirait et me donnait l envie de rester contre lui. Je ne comptais pas m'écarter et même si je le voulais ça me ramenait à lui.

Nous deux dans ce lit, c était dangereux. On s entendait bien mais ça aurait été n importe quelle autre personne, ça aurait vite mal tourner pour elle. Je ne savais pas ce qu il préférait. Il voulait me dominer ou je le dominais ? Logiquement il préférait avoir la main et j étais prête à me laisser faire.

Je passais une meilleure soirée que ma précédente même si elle avait été fameuse. Heureusement que je l avais abandonné,lui. J aurais fini par le tuer dans la nuit.

Je me replongeais dans ses lèvres lorsque la porte vint à s'ouvrir. Dérangement ? Je détestais ça ! Pas quand j étais occupée. Ça me mettait dans une colère noire. Je décrochais de ses lèvres et mon visage exprimait ma mauvaise humeur. Je sentais la colère montait. Je remettais mon débardeur. Je n étais pas pudique mais je n aimais pas ce genre de visite. Alec, chou, notre invité est tout à toi !

_________________
Are you scared ? I guess that yes and i like it ! 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée en ville : 11/06/2013
Dossiers : 39
Crédits : Avatar de moi et signa.... Google est mon ami
Célébrité : Enrique Iglesias

Localisation : Où tu veux, mais fait très attention, car il se pourrait que tu souffres
Métier/études : Tueur à gage, enfin, juste les gens gentil


MessageSujet: Re: We are the same, so i hope you let me make what i want [ Johanna ]   Sam 15 Juin - 20:32

Elle se laissait faire entre mes mains expertes. Mais je n'allais pas jusqu'au bout. Elle n'allait quand même pas jouir avec simplement mes doigts. Non, et puis, je ne prenais en rien mon pied dans ce cas. Je n'étais pas le gentil chéri qui prend son temps avec les filles et fait tout pour leur bonheur. Le mien passait bien avant, et ce depuis longtemps. Je n'avais pas eu à attendre pour devenir ainsi. Le désir emplissait mon corps, rendant mon odeur encore plus irrésistible. Elle était tellement parfaite. Comme le devait detre une démone. Son haut glissa de ses épaules avant de se glisser contre ses hanches fines. Décidément, elle ne portait vraiment rien. Ce nuit allait être sportive et douloureuse. J'avais envie d'entendre ses cris retentirent et satisfaire mon ouïe. Je commençais a défaire ma ceinture lorsque la porte de la suite s'ouvrit à la volée. Je redressais le visage, le cheveu en bataille, les lèvres tendues sur un sourire. Tient tient, mais je te connais toi. Une petite Ariel. Le visage de sirène était empli de rage. Elle venait pour ma tête, sans aucun doute. Que ce que je lui avais fais déjà ? À oui, elle avait cru que je l'aimais pour l'éternité et que je serais sien a jamais. Elle avait cru être tomber sur quoi, un ange ? J'avais couché avec elle, et elle s'était enivrer de mes promesses qui n'étaient que mmensonges comme tout ce que dit un démon. Mais aujourd'hui, cette chère petite voulait ce venger. Bouh, que c'est mignon. Elle n'avait pourtant pas à le prendre si mal, ce n'était qu'une partie de jambe en l'air, et puis elle avait dut aimer quand même. Je suis doué, j'ai deux milles ans d'expérience. Avant même qu'elle n'ait pu faire le moindre geste, elle était attachée par les poignets là où quelques secondes plus tôt c'était tenu Johanna. J'éclatai du rire glacial, et m'approcha de ma démone, la prenant par la taille sous les insultes de la sirène. 

-Alors Johanna. Ça te dirait des tranches de poisson pour le dîner ou tu as déjà mangé ?

Un sourire de psychopathe étirait mes lèvres, et mes yeux noirs brillaient. J'ai toujours aimé le sang. Le faire couler surtout. Aussi loin que remonte mes souvenirs, j'ai aimé à tuer. À sentir les lames s'infiltrer dans la peau et prendre par des âmes. Enlever la vie. J'étais prédestiné à devenir un démon certain dirait. Mais personne ne sait qui je suis et d'où je viens...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée en ville : 09/06/2013
Dossiers : 51
Crédits : Me & Tumblr
Célébrité : Janel Parrish

Localisation : Juste derrière toi, honey !
Métier/études : Gogo danseuse


MessageSujet: Re: We are the same, so i hope you let me make what i want [ Johanna ]   Sam 15 Juin - 20:37

Tout se passait à merveille. On allait commencer à vraiment s amuser mais cette fameuse présence m agaçait. Elle nous empêchait de faire ce qu'on voulait. Ça me plaisait aucunement. Alec se dirigeait vers notre invité tandis que moi je me levais du lit. C était quoi ça ? Une ex trop attachée ou une concurrente de cette nuit ? 
Je quittais le lit, colérique. Cette petite peste d ou elle gâchait de si bons moments ! Aussitôt, elle se retrouvait attaché sur le lit, balançant des tas d insultes. 

Ça me faisait légèrement sourire. Alec me prenait par la taille, pas déplaisant sortant des paroles qui me firent rire dans la seconde. Cette petite garce était donc une sirène, être inutile. 

Mmh...proposition fort alléchante. Certes, j'avais déjà mangé mais un peu de divertissement allez être fun. Cette sirène m avait bien dérange et j étais prête a lui faire payer. Je souriais sadiquement et me rapprochais de la belle. Je m'installais sur elle, prenant son visage dans une main et appuyant fortement sur celui-ci.

- C'est très mal de venir déranger les démons. Tu croyais que tu pouvais venir comme ça. Détrompe-toi !

J avais vraiment horreur des sirènes mais surtout quand elles venaient  attaquer et déranger.plus qu'autre chose. Je la fixai dans les yeux continuant d appuyer puis relâchais. Je souriais m amusant a merveille . Je me rapprochais de son visage plantant un ongle dans sa joue dessinant un léger trait. Peu de sang coulait mais le peu qu'il y avait était jouissif. Je lui disais : 

- Tu devrais faire attention ou tu traînes...

Je la fixai et riais mais cependant ce n était pas vraiment a moi de s'occuper d elle. C était mieux si c était Alec si la pauvre petite avait été brise par lui, la douleur serait plus importante. Je me retournais vers Alec avec un grand sourire et l attendant avec impatience. Alec, mon cher vient donc t amuser avec moi. A deux, on s amuse bien plus. Je me décalais légèrement de la petite sirène et attendais l arrivée de mon démon.

La petite puce me crachait dessus, si elle savait qu elle ne devrait pas. Elle est en position inférieure alors elle devrait se calmer et rester bien sage !

_________________
Are you scared ? I guess that yes and i like it ! 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée en ville : 11/06/2013
Dossiers : 39
Crédits : Avatar de moi et signa.... Google est mon ami
Célébrité : Enrique Iglesias

Localisation : Où tu veux, mais fait très attention, car il se pourrait que tu souffres
Métier/études : Tueur à gage, enfin, juste les gens gentil


MessageSujet: Re: We are the same, so i hope you let me make what i want [ Johanna ]   Sam 15 Juin - 20:55

- C est très mal de venir déranger les démons. Tu croyais que tu pouvais venir comme ça . Detrompe toi !

Je reconnaissais bien là une démone. L'odeur du sang me prit à la gorge, faisant naître des pulsions mauvaises en moi. Je souriais sans fin, mes lèvres presque retroussées sur mes dents. Je regardais les deux femmes sur le lit, et leur position me donnait des idées particulières.

- Tu devrais faire attention ou tu traines...

J'éclatai de rire face au visage deconfie de la sirène. La petite Ariel faisait une tête énervée. Elle manquait peut-être d'eau la pauvre chérie. Johanna s'éloigna de la brune attachée au lit et je compris à son regard que j'avais main mise sur le corps devant moi. 

Je m'approchai alors de la jeune femme, et sortis la dague que trouvait toujours sa place dans mon dos, juste au niveau de la ceinture et la pointais devant moi. Les rubis eteincelèrent lorsque la lumière du cristal se refléta et je souris. Mais un sourire glacial, qui présageait de fort mauvaises choses. Je m'approchai d'une démarche féline, dénudais son torse avant tracer entre ses seins des arabesques compliquées d'où jaillir très vite le sang. Je pinçais l'un de ses tetons entre mes doigts et le découpais. Elle hurla, et son cri me rendait dingue. Oh putain. Je vais avoir besoin de toi Johanna, et vite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée en ville : 09/06/2013
Dossiers : 51
Crédits : Me & Tumblr
Célébrité : Janel Parrish

Localisation : Juste derrière toi, honey !
Métier/études : Gogo danseuse


MessageSujet: Re: We are the same, so i hope you let me make what i want [ Johanna ]   Sam 15 Juin - 21:06

J observais Alec qui venait pour s occuper d elle. Ma pauvre petite, si tu savais que tu es très mal tombé, ici. Je restais auprès d eux et le regardais faire. Il sortit une dague , bien jolie si vous voulez mon avis. J étais bien enthousiaste à cette idée. Il commençait à la déshabiller pour s amuser avec son corps. Il dessinait, je ne sais trop quoi auprès de sa poitrine avant de lui maintenir un téton et lui ôter. Les cris de la femme retentissaient et je mis précipitamment une main sur sa bouche. Il y avait risque qu elle me morde les doigts alors j arrachais le haut qu elle portait formant une bonne boule pour lui foutre dans la bouche. Le temps que je mis à m'exécuter, elle se débattait. Elle souffrait la belle, elle n avait qu a pas venir ici, à vrai dire. Elle s était mise dans cette merde toute seule. Elle n avait qu a pas s aventurer en territoire ennemi. Je mis donc son morceau de tee-shirt dans sa bouche pour la faire taire, ainsi elle était bâillonnée. 

Je jetai un œil à Alec semblant se ravir de la situation. Il était franco, lui. Il ne torturait pas par étape, plus c était douloureux, plus ça lui plaisait. Ça l excitait tout comme moi. Il voulait s exciter davantage et bien...on pouvait toujours essayer ! Il avait une dague, moi rien. Ça ne faisait rien. J avais mes membres pour la torturer et ça suffisait.

Je pris le poignée de la jeune sirène appliquant ma mâchoire que je serrai contre ce délicat poignet. Pauvre de elle ! J introduisais la chaire de mes dents faisant péter les vaisseaux qui s'y trouvaient. Du sang giclait sur mon visage m' étirant un beau sourire. Je déposais ma main sur son bras le saisissant fermement me mettant à le tourner vers l arrière. Je fermais de ma mâchoire son poignet sanglant continuant de tourner son bras en entendant un os qui commençait à céder.Je fixais Alec de mes yeux  souriant, tirant d un coup sec. L os venait de se briser et ressortait de son bras donnant un aspect plus cruel de ce que je venais de faire.
La pauvre petite sirène avait les larmes aux yeux sous la douleur. Je pouvais imaginer que ça pouvait faire mal. Tellement drôle pour la position !  La douleur devait qu on lui infligeait semblait infinissable pour elle. Je retirais mes dents de son poignée qui devenait plutôt inutile. Je passai ma langue sur mes dents les lavant. Je n aimais pas vraiment le goût du sang, je n étais pas une vampire mais l idée de la souffrance qui lui était affligée me satisfaisais. Je jetai un léger regard à la sirène qui se remuait qu'à peine, n ayant plus la force. La tristesse dans ses yeux signifiait l importance de la douleur présente en son être.

_________________
Are you scared ? I guess that yes and i like it ! 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée en ville : 11/06/2013
Dossiers : 39
Crédits : Avatar de moi et signa.... Google est mon ami
Célébrité : Enrique Iglesias

Localisation : Où tu veux, mais fait très attention, car il se pourrait que tu souffres
Métier/études : Tueur à gage, enfin, juste les gens gentil


MessageSujet: Re: We are the same, so i hope you let me make what i want [ Johanna ]   Sam 15 Juin - 21:08

Je restais à beuger sur Johanna. Elle n'était que trop parfaite. Je ne sais ce que je pouvais faire d'elle, mais elle faisait naître en moi des fantasmes passionnants. Je voulais l'avoir, là, tout de suite. Cette nuit était mienne, et je la voulais plus que tout autre chose. Je n'accordai pas une regard à la sirène qui se tordait de douleur sur mon lit, et m'approcha de la démone. Ses lèvres encore maculées de sang étaient parfaites, pulpeuses et m'attiraient sans fin. Je pris sa taille et la collai à moi avant d'embrasser tendrement son cou puis de remonter jusqu'à son visage. Ma langue brisa la barrière de ses lèvres et je la soulevait de terre. Quand je voulais, je pouvais être le mec parfait. Et Johanna avait tout pour me plaire. Je la couchais sur le canapé à droite du lit, offrant de ce fait un vision parfaite à la sirène. Qu'elle profite du spectacle. Voir deux démons en action était une chose dont peu de gens pouvait se permettre de dire avoir vu. Je lui otais tout ses vêtements plus vite que faire ce peu et quittais les miens. J'étais donc totalement nu et elle était entre mes bras musclés. De la manière dont je la tenais, les biceps se gonflaient et j'étais magnifique. Mes prunnelles entièrement noirs brillaient de mille feu et je l'embrassai de nouveau avant de la prendre comme il se doit d'être fait avec une femelle. J'allais prendre mon.pied, et toi aussi ma jolie. Tu ne vas pas comprendre ce qu'il t'arrive

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée en ville : 09/06/2013
Dossiers : 51
Crédits : Me & Tumblr
Célébrité : Janel Parrish

Localisation : Juste derrière toi, honey !
Métier/études : Gogo danseuse


MessageSujet: Re: We are the same, so i hope you let me make what i want [ Johanna ]   Sam 15 Juin - 21:12

Je relâchais le bras de la sirène, le poussant brusquement. Je n eus pas le temps de me reposer qu'à Alec s'approcha de moi. Je ne savais pas ce qu'il voulait. Il vint à me prendre la taille et me colla contre lui. Je ne suivis pas tout et lorsqu'il m'embrassa le cou.Je me laissais faire, me détendant contre lui. Il remonta vers mon visage m'embrassant sans cesse. J'aimais bien sa façon d'embrasser si sauvagement. C était excitant !  Je n avais pas tellement de réaction, face à tout ça. Je me laissais parfaitement faire. Il me soulevait du sol et m emmenait sur un canapé près du lit. Il me déshabillait sans me demander réellement mon avis. Il fit de même . Il était trop bien foutu, je n'en revenais pas qu'il soit aussi hot. Je n eus pas le temps d une simple pose qu'il me prit directement sur le canapé. Wahou ça change ! Oh mon Dieu ! Il était tellement intense ! Je le laissais faire, il était excité de partout et j avais le sentiment qu'il avait envie d'y aller à fond avec moi. Je posais mes deux mains dans son bas du dos me maintenant contre lui. Il n y allait pas en douceur, lui. Je caressais son bas du dos glissant mes ongles contre sa peau. Je l avais peut être griffe accidentellement. Rien de bien méchant, je ne voulais pas lui faire mal, juste il faisait monter la pression en moi et je tentais de rester calme contre lui, lui permettant de faire ce qu'il voulait de moi. Mais si il continuait à m'exciter comme ça, j allais devenir sauvage à mon tour. Hum...il était trop intense. Je mordillais ses lèvres sous ses baisers et jouais de sa langue contre la mienne. Il était juste trop bien comme mec ! Mec idéal au pieu ! 

Je ne me préoccupais même pas de la présence de la sirène. Nous n'avions pas fini le travail, disons qu'elle  avait un petit temps de pause pour nous observer et me jalouser entièrement. Voir deux démons aussi sauvages se sautaient, ce n était pas donné à tous. Rare nos ébats étaient publics. Il fallait mieux qu'elle profite. 

_________________
Are you scared ? I guess that yes and i like it ! 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée en ville : 11/06/2013
Dossiers : 39
Crédits : Avatar de moi et signa.... Google est mon ami
Célébrité : Enrique Iglesias

Localisation : Où tu veux, mais fait très attention, car il se pourrait que tu souffres
Métier/études : Tueur à gage, enfin, juste les gens gentil


MessageSujet: Re: We are the same, so i hope you let me make what i want [ Johanna ]   Sam 15 Juin - 21:16

Nous passions enfin aux choses sérieuses. Elle griffait mon dos, mais la douleur était loin de me déplaire bien au contraire. J'aime la.souffrance parfois, et en compagnie de Johanna, je ne pouvais qu'aimer. Elle était parfaite. Vraiment. Une démone comme on n'en fait plus. Je me demandai l'âge qu'elle pouvait bien avoir. En tout cas, une chose est certaine, elle était bien plus jeune que moi. Je ne tardais pas à respirer plus fort, et à la faire crier. Sur son lit, la sirène se débattait dans tout les sens et  grondait de rage. Oh, pauvre chaton. Je sais que tu me hais de faire mes petites affaires devant tes yeux empli de larmes et de rages. Mais ne croit pas que je suis désolé, car ce serait mentir encore une fois et je ne le ferai pas. Je ne dis jamais de mensonge pas vrai. Je détournais mon regard de la garce qui aurait hurler si elle l'avait pu et le plantait sur ma belle démone. Mes doigts glissaient le long de son corps, je respirais l'odeur de son corps et m'enplissait de cette dernière. Que j'aimais les membres de ma race. Ils me faisaient oublier Miss vampirette qui m'avait tellement détruit et me permettait de prendre mon pied sans tuer ma proie. J'en avais marre moi de me réveiller au matin avec une ou un mort à mes côtés. Johanna commençait à crier, et moi à vraiment comprendre pourquoi nous etions si attirants. Je n'accordai plus aucun regard à la sirène et me concentrait sur ma si belle amante du soir. Oh oui, j'aime ça. Va y bébé, laisse moi te faire toucher les étoiles. Laisse moi t'apprendre la vie, la mort, et l'amour à la romaine. Venus m'en soit témoin, j'étais en dieu dans ce domaine. Le sexe était un drogue. On ne savait s'en passer.

Un coup de feu me fit stopper le moindre de mon mouvement. Et je sentis la chaleur se rependre dans le haut de mon dos, entre les deux omoplates, en plein dans la ligne musculaire. Je lachais Johanna, et me retournant, tombait sur une sirène soutenant tant bien que mon son poignet qui pisait le sang et un flingue dans la main non abîmé. Mes prunnelles se plissèrent, interrogatives et la brune me jeta un regard glacial, hésitant entre prendre ses jambes à son cou ou bien à expliquer le geste stupide qu'elle venait d'avoir. C'était à son bon plaisir. Mais moi, je animait pas lorsque le sang coulait sur MON corps, sauf si c'était une de mes amandes qui le faisait couler. Johanna, tu as intérêt de faire quelque chose, moi, je m'occupe de ma dinde.  

Tu vois Alec. Je devais me venger. Et puis, chez nous, ta tête est mise à prix. Très chere. Alors j'ai pris la décision de te tuer !

J'éclatai de rire suite à ses paroles dites avec tellement de rage. 

-Non mais sérieusement ? Tu croyais quoi ? Atterrit ma belle. Je suis un démon. Tu pensais quoi ? Que j'étais le prince charmant ? Pauvre idiote. C'était agréable, mais tu pousses des cris un peu trop pitoyable. En tout cas, sache que tu n'ai rien pour espérer tuer un démon stupide morue. Je suis déjà mort de toute façon.

Mon.sourire était dangereux, luisant de venin et de sadisme. Elle allait prendre très cher. J'étais partout à la fois pour ses pauvres yeux pas assez rapide. Ses jambes se brisèrent et elle tomba à genou sur la moquette qui lui écorcha la peau. Pauvre petit poisson. 

- Et maintenant, Johanna, tu veux t'amuser ? Je t'offre un poisson domestique en cadeau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée en ville : 09/06/2013
Dossiers : 51
Crédits : Me & Tumblr
Célébrité : Janel Parrish

Localisation : Juste derrière toi, honey !
Métier/études : Gogo danseuse


MessageSujet: Re: We are the same, so i hope you let me make what i want [ Johanna ]   Sam 15 Juin - 21:24

Mon dieu ! Alec, tu me fais hurler de pur plaisir ! Je serrai de plus en plus son dos. Ça en était trop, je n en pouvais plus. J étais juste trop bien, en plein extase sexuel. Je remuais doucement mon bassin, transpirant légèrement sous ses coups mais surtout je criais. Je ne me retenais plus. Je passai un magnifique moment avec lui. Je fermai les yeux, criant de plus en plus fort. Je murmurais doucement son nom. 

Pendant que je sentais la chaleur de nos corps respectifs montaient, un coup de feu retentit. Je rouvrais les yeux redressant la tête, la petite peste de sirène s était sauve et avait ramené quoi un fusil ? Euh...ok si tu veux ma poule ! On est des trop gros gibiers pour toi, ma belle ! T as cru quoi , qu on pouvait tuer un démon avec un simple fusil ? Ouh ouh ! On est des DÉMONS pas HUMAINS ! Je ne sais pas si elle peut analyser ça la petite sirène. On sait tous que le poisson, ce n est pas très intelligent...

J en avais marre de cette sirène. Elle m agaçait davantage. Je me relevais du canapé, mes cheveux cachaient  ma bonne poitrine. Alec brisait les jambes de la sirène. Bien...bien à genoux ! 

Alec me proposait ça en domestique. Je n aime pas garder ses trucs la, en général. Elle m énervait de trop cette gamine. Je regardais Alec, lui répondant :

- Chou..m'amuser, oui. La garder, plus longtemps, non. Sa présence est inutile. Elle m agace, elle gâche notre moment !

Jalouse ? Oui je pouvais l être. Bah quoi, je n'aime pas les fausses concurrences. Son comportement était le centre attention du moment. J aimais pas ça ! Je respirais profondément et observais la gamine. Je prenais ses cheveux dans une main et les tirais brusquement en arrière. Je la fixais dans les yeux. Il lui restait un seul bras valide. Elle tentait de m attraper et je repoussais son bras immédiatement avec le peu de force qu elle avait. Ce n était plus nécessaire de se battre encore. J attrapai son visage en lui disant :

- Tu aurais pu partir, tu n aurais eu qu un seul bras d atrophié mais tu as décidé de rester à tes risques et périls !

Je lui relâchais son visage et plantai mes ongles dans son bras déjà bien amoché. La douleur qu elle ressentait, m attirait. Je prenais sa main y glissant mes doigts à l intérieur des siens et la retournais vers l arrière en un craquement. Elle osait échapper un cri et je la giflai les sourcils froncés. Ça la faisait taire. Je tournais sa main dans tous les sens, les os craquaient les uns après les autres. Elle portait des talons, je lui pris une de ses chaussures. Un grand sourire sur les lèvres. Je posais ma main sur sa bouche et plantai d un coup sec son talon dans sa main. 
J avais la main couverte de sang. La pauvre petit sirène ne pouvait plus bouger enfin pas tellement. Elle pouvait juste crier mais qu elle n ose pas sinon on pouvait la rendre muette en lui coupant la langue. Je ne savais que faire de la sirène, la tuer ou lui laisser encore la chance de rester de notre monde. Alec pouvait décider de son sort, quoi qu'il fasse. Son choix sera respecté.

Je me relevais vers Alec essuyant un de mes doigts ensanglantés sur ses lèvres avec un sourire purement sadique. La seconde qui suivait, je l'embrassais à pleine bouche.

_________________
Are you scared ? I guess that yes and i like it ! 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée en ville : 11/06/2013
Dossiers : 39
Crédits : Avatar de moi et signa.... Google est mon ami
Célébrité : Enrique Iglesias

Localisation : Où tu veux, mais fait très attention, car il se pourrait que tu souffres
Métier/études : Tueur à gage, enfin, juste les gens gentil


MessageSujet: Re: We are the same, so i hope you let me make what i want [ Johanna ]   Lun 17 Juin - 11:57

- Chou..m'amuser,oui. La garder, plus longtemps, non. Sa présence est inutile. Elle m'agace, elle gâche notre moment !

Je lui fis un grand sourire, m'amusant de la voir si jalouse. Voyons, je ne méritais pas cette attention quand même. Si ? Que c'était mignon. Je n'étais qu'un pauvre et gentil démon. Non, j'étais purement ironique. Aussi loin que remontaient mes souvenirs, je n'avais jamais été un bon garçon. Et alors que les trois quart des personnes souffraient de leur corps inexorablement attiré par le mal, mais je m'en réjouissais. Satan avait fait de moi son arme contre les autres créatures. Et je les haïssai. Même celles que j'aurais dut aimer, comme les vampires. Non, pour moi, ils n'étaient que mensonges, et je ne voulais jamais avoir affaire à leur petites personnes faiblardes. Voilà pourquoi, aujourd'hui, cette pauvre sirène prendrait si cher. De toutes les créatures, les demi-poissons étaient celles que j'aimais le moins. Des écailles sur un souvent magnifique corps de femme, c'était un crime contre la gente masculine. Et cette queue, cette queue inutile qui les rendait si puissantes et rapide dans l'eau. Aujourd'hui, nous allions nous mettre à dos le peuple marin, mais je m'en contre fichai. Après tout, c'était tellement plus beau de voir Johanna torturer la p'tite Ariel. Comment elle s'appelait au fait ? Parce que je n'avais aucune idée de son identité.

- Tu aurais pu partir, tu n'aurais eu qu'un seul bras d'atrophié mais tu as décidé de rester à tes risques et périls.

Je souris à Johanna, la laissant s'amuser avec notre proie commune. Les démons tuaient toujours seul, mais lorsqu'ils s'alliaient, il fait se faire une raison. Si vous étiez sur notre liste, vous etiez mort avant même d'avoir pensé à faire vos valises. Car nous étions malheureusement rapides.  Johanna s'occupait de la pauvre sirene. Elle ne sortirait pas en vie de cette piece, elle n'aurait jamais dut venir. Faisant jouer les muscles de mon dos, je fis sortir la balle qui me dérangeait. De l'argent ? Non mais elle croyait quoi ? Que j'étais un pauvre vampire ? Foutaise, je ne craignais rien ni personne. La balle tomba sur le sol, résonnant dans le silence de la torture. La sirène était couverte de sueur et ses yeux emplies de larme. Pauvre petit chat, elle avait bien mal. Johanna se releva de sa proie et, les mains couvertes de sang, s'approcha de moi. Essuyant ses doigts sur mes lèvres, je lui fis un sourire mais elle ne me laissa pas le temps avant de m'embrasser à pleine bouche. Le sang coulait dans nos deux gorges et je la repoussai avant de mapprocher de ma proie et, tout sourire, je récupérai son arme. Le sang macullait le sol, formant une flaque pourpre aux pieds de la.jeune femme. Des larmes écarlates roulaient sur ses bras, son dos et l'ensemble de son corps, mélange de l'eau salée qui dégoulinait de ses prunnelles bleues marines et de ses blessures à vif.

-Tu vois ma belle. Tu aurais dut t'arrêter quand tu en avais encore l'occasion. Maintenant, je ne peux que te dire adieu beauté.

Je lui fis un grand sourire, et prenant son visage en coupe entre mes paumes, je plantai ma main dans sa poitrine. Mes doigts se frayèrent un passage à l'intérieur de son corps jusqu'à ce que je sente les battements lents de son coeur. Deux secondes plus tard, il s'était tue à jamais et elle tomba sur la moquette maintenant écarlate dans un bruit mat. Son corps desarticulé était magnifique dans la mort. Je me releva et souris à Johanna.

-On devrait partir tu ne crois pas ? Les hurlements et les coups de feu ont du alerter pas mal de monde. Prête à courir ?

Je lui fis un sourire et récupérai mon caleçon et mon Lévi's avant de les enfiler, laissant mon torse nu. Alors belle démone ? Veux-tu chasser sur les terres de notre race avec moi ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée en ville : 09/06/2013
Dossiers : 51
Crédits : Me & Tumblr
Célébrité : Janel Parrish

Localisation : Juste derrière toi, honey !
Métier/études : Gogo danseuse


MessageSujet: Re: We are the same, so i hope you let me make what i want [ Johanna ]   Lun 17 Juin - 11:58

Je m étais occupée de la petite sirène. Je laissais à Alec le droit de l achever. Il n avait pas fait grand chose pour le moment par rapport à la douleur que je lui avais fait subir précédemment. Je m étais relève pour l embrasser mais je fus rapidement repoussée. Je n'aimais pas ça ! C était pour finir la sirène, à moitié excusé. Je le regardais, débuter ce qu'il savait faire le mieux après baiser. 

Il prenait son visage et j observais la scène avec un beau sourire. Nous sommes équivalent niveau barbarie, chéri ! Il l obligeait à regarder son visage avant de la tuer, plutôt cruel comme mort. Quand elle semblait avoir quittée ce monde, il la laissait retomber et mourir. Charmant ! Il me souriait et en écoutant attentivement ce qu il avait dit. Je me dis qu il avait raison. Cette idée était parfaitement sorti de ma tête. Je n avais pense qu a nous trois et non au reste qui se trouvait dehors. S' enfuir, c'était dans mes cordes ! Avec les mains sanglantes, notre crédibilité allait être claire. Nous avions bien tué  cette pauvre gamine ! Tant pis, après tout ! Personne ne me connaissait ici. Même si nous allions être recherche, ils se tromperaient de pays. J habite loin de cet endroit puis nos visages ne sont pas si vite reconnaissables. 

Je ne répondais pas à ce qu'il m avait dit mais ma réponse était obligatoirement positive. Je n étais pas débile pour rester ici. Je me rhabillais et prenais mes talons à la main. Pour s enfuir, les talons étaient la chose à ne pas avoir. Je sortais un briquet rapide de ma jupe. J en avais toujours un sur moi, en cas de besoin. je ne fumais pas, non mais pour ce genre de situation. Les preuves devaient être  effacées. Je brulais rapidement un bout de ses vêtements, vérifiant que le feu prenait.Je prenais sa main, me sentant vraiment miniature. Je le tirais, hors d'ici avec moi. Je ne savais pas vraiment par où j'étais arrivée mais je devinais facilement la sortie. Nous descendions rapidement de l'hôtel, je baissais la tête pour montrer mon visage aux caméras qui devaient être présentes. Je serrai fort la main d' Alec dans la mienne, de peur de la lâcher. Une fois dehors, je ne savais pas où aller. Je ne connais pas vraiment l'endroit. Je le regardais et lui demandais, un peu essoufflée :

- On va par où ? Je te suis !

J'attendais une réponse rapide où alors qu'ils m'entraînent rapidement. Je ne savais pas où nous étions et ça me stressait. J'étais perdue dans cette ville.  Quand je pensais à mes pauvres pieds qui allaient tout sales. Je m'inquiétais. Allez Alec, entraîne moi avec toi !

_________________
Are you scared ? I guess that yes and i like it ! 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée en ville : 11/06/2013
Dossiers : 39
Crédits : Avatar de moi et signa.... Google est mon ami
Célébrité : Enrique Iglesias

Localisation : Où tu veux, mais fait très attention, car il se pourrait que tu souffres
Métier/études : Tueur à gage, enfin, juste les gens gentil


MessageSujet: Re: We are the same, so i hope you let me make what i want [ Johanna ]   Lun 17 Juin - 12:01

Johanna sortit un briquet et mis le feu à la chambre. Attend mais beauté tu fais quoi là. Je la regardais, les prunnelles écarquillées avant de comprendre et de me sentir plus que con. Elle faisait disparaître les preuves bien sur. Alec, comment peux-tu être si stupide espèce d'ignare italien !? Ok, je me mettais à parler tout seul en plus. Putain. Putain. Putain ! Elle me prit la main, et nous sortimes de l'hôtel. Notre culpabilité était on ne peut plus assurée, mais tant pis. Enfin, ça me faisait bien suer, l'Italie était mon pays quand même. Je ne voulais pas qu'on me suspecte de la moindre chose. Johanna s'arrêta, on ne peut plus sexy, était-ce une odeur de peur que je sentais sur elle ? Non, c'était sûrement l'odeur de cette cruche de sirène qui s'était imprégnée sur ses vêtements. D'ailleurs, maintenant que j'y pensais, la sirène ne devait meme pas exister aux yeux de l'état. Alors, pourquoi nous en faire. Nous avions tué quelqu'un qui n'était même pas nommé aux registres civique. Mais tant cas faire maintenant que nous etions dehors, autant faire visiter à ma si belle amante du soir.

- On va par où ? Je te suis !

J'éclatai de rire avant de prendre son visage entre mes mains et de l'embrasser. Allez Joh, détend toi et laisse moi t'ammener dans un endroit de Rome qui n'a qu'à moitié changer. Tu l'aurais vu au temps de sa splendeur. Rien n'était plus beau que le forum et ces ruelles où l'on croisait au détour d'un tournant un coupe gorge ou une maîtresse qui vous enseignait les arts de l'amour. Nous etions ici chez moi, et je jurai de faire profiter le monde des milles beautés de ma ville.

-Écoute, on a pas trop de soucis à ce faire. On charmera un humain qui se dénoncera à la police. Mais pour l'heure, bienvenue chez moi belle demoiselle. Je suis né ici, il y a environ 2000 ans. À l'époque des César et des jeux du cirque. Alors, je propose que cette nuit, on s'amuse comme seul ceux ayant goûté aux plaisirs de l'Enfer peuvent le faire ?

Je lui fis un magnifique sourire, un de ceux que seules les personnes que j'apprécie peuvent se venter avoir vu. Et que la fête commence. Prenant sa main, je la guidais jusqu'au Forum. L'ancien chemin de César était visible, mais les ruines reprenaient petit à petit leur droit. Je n'en étais que peiné. Les colonnes ne soutenaient plus rien depuis longtemps, et pourtant, la beauté et le mystique du lieu étaient toujours là. Il s'était passé beaucoup de souvenirs ici. Mon humanité me manquait, et l'éternité commençait à être longue...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Arrivée en ville : 09/06/2013
Dossiers : 51
Crédits : Me & Tumblr
Célébrité : Janel Parrish

Localisation : Juste derrière toi, honey !
Métier/études : Gogo danseuse


MessageSujet: Re: We are the same, so i hope you let me make what i want [ Johanna ]   Lun 17 Juin - 12:02

Nous étions arrêtes. Je le regardais attendant qu'il réponde seulement il me prenait le visage et m'embrassait. Je me laissais faire et écoutais les paroles qui suivirent. Je suis bête, parfois. Je n'avais pas pensé que nous aurions prendre n'importe quel humain pour le faire accuser. Il était né ici. Il était italien. Je ne le savais pas, en même temps. Je ne savais rien de lui, je l avais rencontré, il n'y a que quelques heures. C est vrai que c'était un peu comme si je le connaissais depuis un moment mais bon..Nous avions eu déjà un début de soirée de rêve. 

 Il voulait qu'on s'amuse. Oh que oui ! Il voulait me faire découvrir sa ville natale et j'étais pour. Je le regardais toujours autant étant ravie de ses belles paroles. Je pouvais renfiler mes chaussures donc et je le fis immédiatement. Il me prenait la main et voulait me guider quelque part. Qu'il le fasse, il pouvait m'emmener partout. Je le suivais.

Main dans la main, nous avancions. Il me faisait découvrir la beauté de Rome. Les ruines ne s'étaient pas vraiment mon truc mais ça donnait une bonne ambiance. C' était très jolie. Je le regardais et lui disais :

- Je ne savais pas que tu étais si âgé. Cependant, Cette ville devait être bien plus jolie à ton époque. Je regrette de pas avoir être née avant.

Je l'embrassais comme il l'avait fait quelques minutes auparavant. J avais presque oublié la rougeur sur mes mains. Il me fallait un peu bon pour nettoyer tout ce merdier. J avais encore aussi l'odeur de cette foutu sirene sur moi. Je sentais le poisson comme pas possible. Mon odeur habituelle était bien plus agréable que celle-ci meme celle d'Alec ne couvraient pas cette puanteur. Je n'aimais pas du tout cette odeur alors je proposais à Alec, une offre se révélant aguichante :

- Hum..je déteste l'odeur de poisson qui m'a envahie. De plus, j'ai du sang un peu partout. Tu ne connaîtrais un endroit pour prendre un bon bain de minuit ?

 Je vins à lui caresser la joue et déposai un léger baiser sur ses lèvres. J'espérais que ma proposition lui plaisait. Nous étions une race qui ne craignait pas le froid alors autant en profiter. Se baigner en pleine nuit dans de l eau froide, dehors. C'était amusant !

_________________
Are you scared ? I guess that yes and i like it ! 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: We are the same, so i hope you let me make what i want [ Johanna ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

We are the same, so i hope you let me make what i want [ Johanna ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La loi Hope, est-ce une solution? et IT?
» Le Congres americain pourrait adopter le HOPE
» • I hope that tomorrow will be better
» Le HOPE, une bouffée de gaz carbonique pour l’économie ?
» 01. Only Hope • Dakota (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Les autres lieux. :: L'Europe-