Partagez | 
 

 Pourquoi toujours me supporter alors que tu n'as qu'une envie, partir ? [Alice & Michael ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Arrivée en ville : 30/06/2013
Dossiers : 6
Célébrité : Amber Heard

Localisation : Everywhere !
Métier/études : Infirmière


MessageSujet: Pourquoi toujours me supporter alors que tu n'as qu'une envie, partir ? [Alice & Michael ]   Jeu 18 Juil - 15:37

Aujourd'hui nous sommes lundi ce qui veut dire fini le week-end, hello le boulot ! Une semaine complète au travail, que c'était agaçant. Je n'avais pas envie aujourd'hui. Je voulais des vacances, moi, pas m'occuper des infirmes de l'hôpital.Cependant, je n'avais pas le choix et je devais me contraindre à aller bosser. Parée pour passer la journée à l'hôpital, à la première occasion , j'allais sortir un peu prendre l'air.

Les pieds dans l'hôpital déjà m'épuisaient. Je n'étais pas faite pour un travail de long terme,trop régulier. Seulement si je faisais un écart, je me faisais engueuler. Je n'avais pas le droit de m'amuser. Je devais toujours être sérieuse et c'était ennuyeux. Bon, il fallait dire que je ne respectais pas beaucoup les règles.

Ce matin, mon occupation déjà m'occuper de M. Richards, le prototype du vieux bien gras qui vous horrifie à chaque fois qu'il vous sourit. Une vraie calamité encore heureux ,je n'avais pas grand-chose à lui faire, je devais juste lui ramener son déjeuner , lui changer ses perfusions et lui faire une piqûre dans le bras heureusement, je ne touchais pas à son derrière ! Il fallait que monsieur se laisse faire parce que l'infirmière d'hier, il lui avait arraché des cheveux  et mordit parce qu'elle lui faisait mal ou je ne sais trop quoi. Il était un peu dérangé comme vieillard, il fallait dire. J'osais pas aller lui rendre visite pourtant je devais. Je n'avais pas d'autre choix. C'était pire que de croiser un monstre qui vous hante depuis votre enfance. Je pourrais éviter cette rencontre mais je me ferais bien trop vite rappeler à l'ordre !

Je rentrais dans la chambre de Monsieur Richards, il me fixait avec ses grands yeux verts globuleux. Beurk ! Je le saluai en souriant mais il disparut aussi vite quand il me répondit par un même sourire. Je m'approchais de lui, sans être trop près annonçant ce que je comptais lui faire ce matin. Il ne fit rien et acquiesça banalement la tête. Je retournais dans le couloir lui rapportant son plateau. Pourquoi est-ce moi ? Bien simplement que personne n'osait vraiment s'approcher de lui, de peur qu'il devienne enragé une seconde fois. Je lui mettais devant lui. Je lui autoriserais qu'à manger lorsque sa perfusion sera changée et sa piqûre faite. J'allais commencer par changer sa perfusion. Il ne semblait pas exprimer de signe d'agressivité. Je me sentais fière malgré la peur qui régnait au fond de moi. Il se laissa faire et je soupirai de soulagement. Je demandai à ce qu'il relève sa robe médicale au niveau de son bras pour lui faire la piqûre stipulée. Il s'exécuta et je m'apprêtais à lui enfoncer la piqûre. Il ne put s'empêcher de se mettre à hurler tandis que je pressai pour envoyer le liquide dans son sang. Il se mit subitement à me griffer la main et je me reculai brusquement.

Un cri de douleur sortit de mon corps. Je respirais profondément essayant de garder mon calme. Après tout, ce n'était qu'un vieillard ! Je reposais la piqûre sur sa table m'occupant de son déjeuner lui ouvrant la cloche et retirant tout du plateau. Je lui précisais qu'il pouvait déjeuner et que tout était près. Je l'observais tandis qu'il faisait de même ne quittant pas mes mouvements des yeux. Il vint à se concentrer sur son repas et rapidement, j'attrapai son bras et lui plantai la piqûre. Je le tenais fermement mais lorsqu'il s'apprêta à me faire du mal, j'attrapai le plateau et lui assommai la tête avec ! Je lâchai le plateau au sol,il tomba dans un bruit fracassant. Je  le regardais et je m'aperçus que là, il n'avait pas essayé de me faire du mal. Il avait juste tendu son autre main pour me montrer que sa perfusion était mal mise. Oups ! J'avais fait des bêtises. J'avais assommé un vieux. alors qu'il ne me voulait rien de mal. Alors , il m'avait griffé accidentellement ? J'en sais rien comment j'aurais pu le savoir ? Ce n'était que de la légitime défense ! Il aurait pu parler comme tout le monde ! Non mais c'est pas si dur  de dire " Mademoiselle, ma perfusion est mal mise ! Pouvez-vous me la mettre correctement ?"  Apparemment pour les vieux, les mots c'est trop dur !

Maintenant, j'avais besoin d'une pause... Je baissais mes manches de ma tenue médicale pour masquer la griffure. Il m'avait bien griffé, le vieux croûton ! Les coupures étaient à vif et le sang étaient voyant mais ne coulait pas. Il restait immobile sur la plaie. J'allais sûrement tâcher ma tenue mais bon tant pis. Les infirmières pourraient lui couper les ongles à ce vieux ! Ah oui, je suis infirmière... Oui bah les autres, quoi ! On devrait arrêter de me charger de m'occuper des malades comme ça. Ils sont malades physiquement, je veux pas les maladies mentalement en bonus.

Je traînais dans les couloirs lorsque qu'une porte attira mon regard. Je connaissais bien cet endroit et cette porte.Et si , j'allais rendre visite à mon docteur préféré ? Hum..un peu de compagnie féminine ne devrait pas lui faire de mal après tout. Ca pourrait le détendre et moi aussi. Le couloir était assez bombé. Désolé , tout le monde, là, c'est mon tour ! Moi, d'abord , je suis prioritaire ! Je poussais la porte et m'aperçus qu'il était déjà occupé. Pas grave ! Les autres personnes ne me dérangeaient aucunement. Je me faufilais dans la pièce comme si de rien n'était, mes lèvres bordées d'un beau sourire et je m'adressais à mon public :

-Bonjour ! Bonjour !

Je levais les yeux doucement au ciel lorsqu'ils me répondirent la même chose et poursuivais :

-Qui je suis ? Je suis sa nouvelle stagiaire qui a...dû porté une tenue d'infirmière pour pas faire tâche à sa blouse blanche.

Je m'approchais de Michael, content de me voir ? Ah, pas vraiment enfin il semblait pas.Oh allez, fais pas la tronche ! Je suis sûre que ma présence te ravie. Je regardais les clients et précisais une dernière chose pour qu'ils n'interrompent pas leur conversation.

-Poursuivais ce dont vous étiez entrain de parler. Je dois pas gêner.

Je souriais de nouveau. Je joignis mes deux mains prenant part à leur discussion remuant légèrement mon bassin. Et, mon chou ta cuisse n'est pas très confortable aujourd'hui ! J'espérais juste que Michael n'était pas au courant de la bêtise que j'avais faite, il y a à peine quelques minutes. Sinon, j'allais me faire encore bien disputé. Quoi que, au lieu de parler, il pourrait me donner une fessée, c'était plus agréable ! Les mots, ça rentraient par une oreille et ressortaient par l'autre alors que le contact ça restait imprégné sur mon postérieur ! Allez, punis-moi ! Devant tes clients ? Pourquoi pas...Même si je doute que tu sois d'accord avec moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Pourquoi toujours me supporter alors que tu n'as qu'une envie, partir ? [Alice & Michael ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pourquoi toujours le même club qui signe?
» Last chaos et c'est bug ;)
» "Pourquoi toujours moi...?" Appart' Leandrà
» Le passé nous revient toujours quand on dors... [pv Seth Cooper]
» Adaline ☆ Ce moment où tu fais la forte alors que t'as qu'une seule envie, c'est de fondre en larmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Downtown. :: L'hôpital-